• Alice Mansault

Tout savoir sur la retraite complĂ©mentaire.đŸ’”

DerniĂšre mise Ă  jour : 1 juin

AprĂšs plusieurs annĂ©es de travail en tant que salariĂ©, vient le moment de partir Ă  la retraite. C’est une pĂ©riode qui, en fonction de votre Ăąge, vous donne accĂšs Ă  certains avantages et privilĂšges rĂ©guliers et surtout gratuitement. Dans un prĂ©cĂ©dent article, nous avons vu comment calculer la retraite de base, c’est-Ă -dire celle versĂ©e par la sĂ©curitĂ© sociale.

Dans cet article, vous en saurez davantage sur ce qu’est la retraite complĂ©mentaire et surtout s’y prĂ©parer. Accrochez-vous


Qu’est-ce que la retraite complĂ©mentaire ?

Comme son nom le dit, elle reprĂ©sente un complĂ©ment pour la retraite de base. La retraite complĂ©mentaire est obligatoire pour certains mais pas pour d’autres personnes car chaque profession dispose d’un rĂ©gime de retraite complĂ©mentaire et l’affiliation Ă  ce rĂ©gime s’effectue automatiquement.


Qui sont éligibles à la retraite complémentaire obligatoire ?

DÚs leur départ à la retraite, les salariés du secteur privé sont obligatoirement affiliés à deux 2 régimes :

  • Le rĂ©gime de base et

  • Le rĂ©gime de l’assurance complĂ©mentaire qui relĂšve de l'AGIRC-ARRCO


En effet, tous les salariĂ©s du secteur privĂ© effectuent une cotisation Ă  l'AGIRC-ARRCO. Il reprĂ©sente un systĂšme de retraite par point c’est-Ă -dire que chaque annĂ©e, les cotisations versĂ©es Ă  l'AGIRC-ARRCO se transforment en points. Alors, une fois votre dĂ©part Ă  la retraite, pour savoir le montant de votre pension complĂ©mentaire, vous aurez simplement Ă  multiplier le nombre de points Ă  votre actif par la valeur du point. Vous avez la possibilitĂ© durant votre carriĂšre, de demander Ă  l'AGIRC-ARRCO le nombre de points dont vous disposez.


Un couple de retraité se promÚne
Comment préparer sa retraite complémentaire ?

Comment fonctionne la retraite complémentaire ?

Quel que soit son statut, un actif est dans l’obligation de verser des cotisations pour sa retraite durant sa carriĂšre professionnelle. Cette cotisation lui permet, au moment venu, de bĂ©nĂ©ficier d’une pension de retraite de base et aussi d’une pension de retraite complĂ©mentaire.


La pension de retraite de base de la sĂ©curitĂ© sociale, versĂ©e par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV), reprĂ©sente la pension principale reçue par l’ex-actif dont la gestion repose sur le principe de rĂ©partition. Aussi gĂ©rĂ©e par la rĂ©partition, la retraite complĂ©mentaire est une pension de retraite supplĂ©mentaire obligatoire versĂ©e par le rĂ©gime de complĂ©mentaire auquel l’ex fonctionnaire s’était affiliĂ©.


Le systĂšme par rĂ©partition, qui reprĂ©sente le fondement de la retraite de base et de la complĂ©mentaire, fonctionne sur la solidaritĂ© entre les gĂ©nĂ©rations. En effet, les cotisations des actifs d'aujourd'hui servent Ă  payer la pension des ex-actifs actuels. Et les pensions des ex-actifs de demain, seront payĂ©es par les cotisations des actifs de demain. Ce phĂ©nomĂšne d’entraide est Ă©galement traduit par l’obtention des droits Ă  la retraite par les chĂŽmeurs, les salariĂ©s en arrĂȘt maladie et aussi les parents en congĂ© parental tout en sachant que ces personnes ne paient pas de cotisation.


Ainsi, pour obtenir une allocation de solidaritĂ©, vous devez avoir au minimum 65 ans, ce qui permet Ă  un senior n’ayant pas beaucoup cotisĂ© lors de carriĂšres professionnelles ou qui n’ont jamais travaillĂ©. Par ailleurs, le maintien financier d’un systĂšme basĂ© sur la solidaritĂ©, c’est-Ă -dire un rĂ©gime de rĂ©partition est liĂ© au nombre de cotisants et au nombre de pensionnĂ©s. Alors, toute variation, du taux de chĂŽmage et du montant de cotisation manipulĂ© par le taux de croissance des revenus, Ă  des effets sur l’équilibre du systĂšme.


Le systĂšme par point

Le rĂ©gime de base est basĂ© sur la validation de trimestre tandis que le rĂ©gime complĂ©mentaire de son cĂŽtĂ©, vous fait obtenir des points. Il est Ă  noter que la valeur de ce point, est chaque annĂ©e rĂ©Ă©valuĂ©e. Le montant de la pension de retraite de l’assurĂ© est alors calculĂ© sur la valeur du point lorsque ce dernier prend dĂ©part Ă  la retraite. Sachant que le principe de rĂ©partition est respectĂ©, le systĂšme de retraite universel instaurĂ© par l’Etat, abandonnera le rĂ©gime trimestriel au profit d’un rĂ©gime par point comme pour la retraite complĂ©mentaire.


Quelques exemples de régime de retraite complémentaire.

  • RĂ©gime unifiĂ© Agirc-Arrco est le rĂ©gime complĂ©mentaire de vieillesse auquel les salariĂ©s du secteur privĂ© sont affiliĂ©s.

  • Institution de Retraite ComplĂ©mentaire des Agents Non Titulaires de la fonction publique d'État et des CollectivitĂ©s (Ircantec) est le rĂ©gime complĂ©mentaire de vieillesse auquel le personnel contractuel de la fonction publique d’État, territoriale et hospitaliĂšre ainsi que les agents contractuels du droit public sont affiliĂ©s.

  • RAFP (Retraite Additionnelle de la Fonction Publique) est le rĂ©gime de retraite obligatoire auquel les fonctionnaires de l’État, territoriaux et hospitaliers sont affiliĂ©s. Les magistrats et les militaires font Ă©galement partie de ce rĂ©gime.

  • MSA (MutualitĂ© Sociale Agricole) est le rĂ©gime complĂ©mentaire auquel les exploitants agricoles non salariĂ©s sont affiliĂ©s.

  • Caisse de retraite complĂ©mentaire obligatoire de la SĂ©curitĂ© Sociale des IndĂ©pendants (SSI ex-RSI) versent aux artisans, commerçants et industriels indĂ©pendants leur retraite complĂ©mentaire.

  • L’institution de la retraite complĂ©mentaire de l’enseignement et de la crĂ©ation (IRCEC) est chargĂ©e de la gestion des rĂ©gimes de retraite complĂ©mentaire (RAAP, RACD et RACL) auxquels les artistes et auteurs d’Ɠuvres originales sont affiliĂ©s.

  • La Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libĂ©rales (CNAVPL) gĂšre 10 caisses de retraite complĂ©mentaire : CARCDSF (chirurgiens-dentistes et sages-femmes), CARMF (mĂ©decins de France), CARPIMKO (infirmiers, masseurs, kinĂ©sithĂ©rapeutes, pĂ©dicures podologues, orthophonistes, orthoptistes), CARPV (vĂ©tĂ©rinaires), CAVAMAC (agents gĂ©nĂ©raux et mandataires non salariĂ©s d’assurance et de capitalisation), CAVEC (experts-comptables et commissaires aux comptes), CAVOM (officiers ministĂ©riels, officiers publics et compagnies judiciaires), CAVP (pharmaciens), CIPAV (architectes, gĂ©omĂštres experts, ingĂ©nieurs-conseils, ostĂ©opathes, psychologues entre autres), CPRN (notaires) et CNBF (avocats non-salariĂ©s et salariĂ©s).


La retraite complémentaire individuelle.

Cesser de travailler est souvent synonyme d’une baisse de niveau de vie. Dans le but d’avoir une retraite plutĂŽt avantageuse, il est conseillĂ© de commencer Ă  cotiser le plus tĂŽt possible afin de s’assurer un revenu complĂ©mentaire. Vous avez alors la possibilitĂ© de miser sur les produits d’épargne complĂ©mentaire et sur l’immobilier. Vous pouvez alors profiter de cette cotisation sous forme de rente viagĂšre, complĂ©mentaire ou locative. Tout produit d'Ă©pargne est bon mais le mieux est de trouver un produit qui correspond Ă  votre profil.


Achat de votre rĂ©sidence principale : une prioritĂ© absolue pour la retraite Parmi les multiples produits de retraite complĂ©mentaire existant, le premier produit auquel vous devez penser est votre rĂ©sidence principale. Le mieux est d’effectuer un prĂȘt vous permettant de construire votre rĂ©sidence, que vous aurez la capacitĂ© de rembourser avant votre dĂ©part Ă  la retraite. Alors la baisse de revenu de votre cĂŽtĂ© sera automatiquement compensĂ©e par l’absence de loyer ou de crĂ©dit immobilier.

Comment déterminer le produit complémentaire correspondant à votre profil Le produit de retraite complémentaire qui vous correspond est celui qui est adapté :

  • À votre budget

  • À votre capacitĂ© d’épargne

  • À votre statut professionnel

  • À l'optimisation de vos impĂŽts

  • À votre Ăąge

Voici pour vous quelques principaux produits de retraite complémentaire :


1- Le PERP.

Le PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire) est un produit financier de retraite complĂ©mentaire individuelle qui a Ă©tĂ© lancĂ© par la loi Fillon du 21 aoĂ»t 2003. C’est un contrat d'assurance individuel et facultatif ayant pour objectif d'apporter aux Ă©pargnants un revenu rĂ©gulier Ă  l'Ăąge de la retraite.


Les avantages du PERP

Les principaux avantages du PERP pour une retraite complémentaire :

  • Produits financiers Ă  disposition de tous, peu importe votre Ăąge ou votre CSP

  • Produit flexible en termes de versements avec possibilitĂ© d’augmenter, de rĂ©duire ou de suspendre les mensualitĂ©s facilement.

  • DĂ©duction possible des versements sur ses revenus d’activitĂ©

  • FiscalitĂ© intĂ©ressante

  • Fonds Ă  la sortie non soumis Ă  l’ISF

  • Panoplie de choix de supports d’investissements

  • Sortie possible en capital Ă  hauteur de 20 % pour une primo accession

  • PossibilitĂ© de rĂ©version pour couvrir son conjoint en cas de dĂ©cĂšs

  • InconvĂ©nients du PERP

  • Pas de dĂ©blocage anticipĂ© possible (sauf exception)

  • Frais de gestion parfois importants

  • Rente imposable.


2- L’assurance

L’assurĂ© verse une ou plusieurs primes et l’assureur s’engage Ă  son tour Ă  verser un capital ou une rente Ă  une personne, prĂ©alablement nommĂ©e au contrat en cas de dĂ©cĂšs ou de vie Ă  une date dĂ©terminĂ©e.

Avantages de l'assurance vie

  • Produit de retraite complĂ©mentaire disponible pour tous

  • Versements libres

  • FiscalitĂ© attractive

  • Rendements garantis pour les contrats en euros

  • Sortie en rente ou en capital

  • Grand choix de supports d’investissements

  • Transmission du capital possible Ă  ses proches avec des avantages fiscaux

  • Choix pour une sortie en capital ou en rente

  • DĂ©blocage anticipĂ© possible Ă  tout moment

Inconvénients de l'assurance vie

  • Frais de gestion qui peuvent ĂȘtre importants

  • La fiscalitĂ© qui peut ĂȘtre pĂ©nalisante avant 8 ans de dĂ©tention

3- Les contrats Loi Madelin

Il s’agit ici d’assurances de groupe. Ils s’adressent aux indĂ©pendants non agricoles, dans le but qu’ils se constituent une retraite.

À qui s'adresse un contrat Madelin ?

  • Commerçants / artisans

  • Professions libĂ©rales

  • GĂ©rants SARL / SELARL

  • GĂ©rants non salariĂ©s de sociĂ©tĂ©s de personnes.

Avantages du contrat Madelin

  • FiscalitĂ© intĂ©ressante

  • DĂ©ductibilitĂ© du bĂ©nĂ©fice imposable jusqu’à 292 928 € (en 2016)

  • DĂ©duction des versements

  • Versements libres

  • PossibilitĂ© de faire des versements exceptionnels

  • RĂ©version possible pour couvrir son conjoint en cas de dĂ©cĂšs

  • Grand choix de supports d’investissements

  • Fonds Ă  la sortie non soumis Ă  l’ISF

Comment est versée la retraite complémentaire avec un contrat Madelin ?

Les contrats de la Loi Madelin garantissent le versement de la pension de retraite complémentaire sous forme de rente viagÚre, de prévoyance complémentaire, ou de chÎmage.


4- La Préfon

La PrĂ©fon est un contrat d'assurance de retraite complĂ©mentaire individuel pour les fonctionnaires et assimilĂ©s (vous pouvez ouvrir un contrat PrĂ©fon si vous avez travaillĂ© 2 mois ou plus pour l'État).


Les avantages de la Préfon.

  • ÉligibilitĂ© si vous avez Ă©tĂ© employĂ© par l’Etat au moins 2 mois dans votre vie (service militaire, internat pour les mĂ©decins, vacataire...)

  • PossibilitĂ© de racheter toutes vos annuitĂ©s

  • Versements libres

  • DĂ©duction possible des versements sur vos revenus d’activitĂ©

  • FiscalitĂ© intĂ©ressante (surtout pour les gros revenus)

  • Fonds Ă  la sortie non soumis Ă  l’ISF

  • Sortie en capital possible Ă  hauteur de 20 % de la valeur de rachat du contrat

  • RĂ©version possible pour couvrir son conjoint en cas de dĂ©cĂšs.


Inconvénients de la Préfon

  • Pas de dĂ©blocage anticipĂ© possible (sauf exception)

  • Âge de liquidation Ă  60 ans sans pĂ©nalitĂ©

  • Rente difficile Ă  Ă©valuer

  • Frais de gestion parfois importants.


5- L'investissement immobilier

L'investissement immobilier permet avant tout de diversifier sa retraite complémentaire individuelle en investissant dans la pierre.


Avantages de l'investissement immobilier

  • Solution idĂ©ale pour se diversifier dans la pierre

  • Effort d’épargne faible car financĂ© en grande partie par l’emprunt

  • DĂ©duction possible de l’ensemble des charges

  • FiscalitĂ© intĂ©ressante

  • Rente garantie par les loyers une fois le bien financĂ©

  • Nombreuses solutions possibles : LMNP, Pinel, Malraux, Girardin, ...

Inconvénients de l'investissement immobilier

  • PossibilitĂ© d’impayĂ©s de loyers

  • NĂ©cessite des frais d’entretien de votre bien

  • Demande du temps si vous gĂ©rez, vous ne dĂ©lĂ©guez pas la gestion

  • Demande de connaĂźtre les lois liĂ©es Ă  la location (bail, Ă©tat des lieux, ...)