top of page
  • Baptiste Pelland

A quoi sert la prise de sang à jeûn ? 🩸

Il existe de nombreux motifs pour lesquels une prise de sang peut être recommandée, voire même exigée par une banque, un assureur ou une mutuelle.


Quelles sont les motifs qui justifie une prise de sang ?


Voici quelques exemples de motifs courants :

  1. Diagnostic de maladies : Une prise de sang peut être utilisée pour diagnostiquer certaines maladies, telles que l'anémie, le diabète, l'insuffisance rénale ou les maladies du foie.

  2. Suivi de maladies chroniques : Si vous souffrez d'une maladie chronique, telle que l'hypertension artérielle ou le diabète (de type 1 ou 2 ou d'un diabète prégestationnel), une prise de sang peut être utilisée pour suivre votre état de santé et vérifier que votre traitement est efficace.

  3. Vérification de la grossesse : Une prise de sang peut être utilisée pour confirmer une grossesse en mesurant les niveaux d'hormones spécifiques dans le sang.

  4. Détection de drogues ou de médicaments : Une prise de sang peut être utilisée pour détecter la présence de drogues ou de médicaments dans le sang.

  5. Prélèvement de donneur de sang : Une prise de sang peut être utilisée pour vérifier la santé d'un donneur de sang avant qu'il ne donne son sang.

Il existe de nombreux autres motifs pour lesquels une prise de sang peut être demandée.

Une infirmière effectue une prise de sang sur un patient
Comment se préparer à une prise de sang à jeûn ?


Voici quelques conseils pour vous aider à vous préparer à une prise de sang :

  1. Informez-vous sur la raison pour laquelle vous devez subir une prise de sang. Cela vous aidera à comprendre ce qui sera testé et à quoi servira le résultat.

  2. Soyez à jeun. Selon le test que vous allez subir, il est possible que vous deviez être à jeun pendant un certain temps avant la prise de sang. Demandez à votre médecin ou à votre infirmier/ère quand vous devrez arrêter de manger et de boire.

  3. Hydratez-vous. Buvez de l'eau avant la prise de sang pour vous assurer que vos veines sont bien remplies et faciles à trouver.

  4. Portez des vêtements confortables et amples. Des manches longues et un pantalon faciliteront l'accès à votre bras pour la prise de sang.

  5. Dites à votre médecin ou à votre infirmier/ère si vous avez des allergies ou si vous prenez des médicaments. Cela peut être important pour le bon déroulement de la prise de sang.

  6. Essayez de rester calme et détendu pendant la prise de sang. Respirez lentement et profondément, et essayez de penser à autre chose. Si vous êtes anxieux, parlez-en à votre médecin ou à votre infirmier/ère. Ils pourront vous aider à vous détendre.




En résumé, il est important de suivre les instructions de votre médecin ou de votre infirmier/ère et de signaler tous les médicaments que vous prenez et toutes les allergies ou intolérances alimentaires que vous pourriez avoir avant une prise de sang. Cela peut aider à garantir que les résultats de votre test sont aussi précis que possible.


Quelle est la durée nécessaire du jeûne avant une prise de sang ?


La durée du jeûne nécessaire avant une prise de sang dépend de la raison pour laquelle vous faites le test.


Certains tests nécessitent que vous soyez à jeun pendant 8 à 12 heures avant la prise de sang, tandis que d'autres n'exigent qu'un jeûne de 4 à 6 heures. Il est crucial de suivre les instructions de votre médecin ou de votre infirmier/ère quant à la durée du jeûne nécessaire avant votre prise de sang.


Voici quelques exemples de tests pour lesquels il peut être nécessaire de jeûner avant la prise de sang :

  • Test de la glycémie (sucre dans le sang) : Il est généralement recommandé de jeûner pendant 8 à 12 heures avant un test de la glycémie.

  • Test du cholestérol : Il est généralement recommandé de jeûner pendant 9 à 12 heures avant un test du cholestérol.

  • Test de la créatinine (un marqueur de la fonction rénale) : Il est généralement recommandé de jeûner pendant 8 à 12 heures avant un test de la créatinine.


Pourquoi faut-il jeûner avant une prise de sang ?


Il est généralement recommandé de jeûner avant une prise de sang pour obtenir des résultats de test sanguins les plus précis possible. Le jeûne permet de réduire les variations dans les niveaux de certains composants du sang qui peuvent être affectés par ce que vous mangez et buvez.


Par exemple, si vous mangez un repas riche en glucides avant un test de la glycémie (sucre dans le sang), cela peut affecter les résultats en augmentant temporairement votre taux de glucose (sucre) dans le sang.

De même, si vous buvez de l'alcool avant un test du foie, cela peut affecter les résultats en modifiant temporairement les niveaux d'enzymes hépatiques dans le sang.


En jeûnant avant une prise de sang, vous pouvez minimiser ces variations et obtenir des résultats de test plus précis.


Cependant, il est important de suivre les instructions de votre médecin ou de votre infirmier/ère quant à la durée du jeûne nécessaire avant votre prise de sang, car la durée du jeûne peut varier selon le test que vous allez subir. Si vous avez des doutes ou des questions, n'hésitez évidemment pas à leur poser vos questions.


L’influence de l'alcool lors des prises de sang


L'alcool peut affecter les résultats de certaines analyses sanguines et il est donc recommandé de ne surtout pas boire d'alcool avant une prise de sang !


L'alcool peut affecter les niveaux de certains composants du sang, tels que le taux de sucre, le taux de cholestérol et les enzymes hépatiques.


Comme nous l'avons vu plus haut, si vous buvez de l'alcool avant une prise de sang, cela peut temporairement affecter les résultats de certains tests et rendre les résultats moins précis.


Il est donc recommandé de ne pas boire d'alcool pendant au moins 24 heures avant une prise de sang, en particulier si vous allez subir un test de la glycémie (sucre dans le sang), un test du cholestérol ou un test du foie.



Quelle est la quantité de sang prélevé pour une prise de sang ?


La quantité de sang prélevée pour une prise de sang dépend de la raison pour laquelle vous faites la prise de sang et du nombre de tests que vous allez subir. En général, une prise de sang nécessite environ 5 à 10 mL de sang, soit l'équivallent d'environ 1 à 2 cuillères à café.


Cependant, la quantité de sang prélevée peut varier selon les besoins de chaque test et la taille de votre veine.


La prise de sang est généralement une procédure indolore. Votre infirmier/ère ou votre médecin vous expliquera comment se déroule la prise de sang et vous posera des questions sur votre état de santé avant de procéder.



Dans quel cas un assureur ou une mutuelle peuvent demander d’effectuer une prise de sang ?


Il est possible qu'un assureur ou une mutuelle demande une prise de sang dans le cadre de l'évaluation d'un risque d'assurance. Cela peut être le cas, par exemple, lorsque le client souhaite souscrire une assurance de prêt.


La demande de prise de sang peut être faite pour évaluer le risque de certains événements couverts par l'assurance, tels que la survenue d'une maladie ou d'un accident, ou pour évaluer le niveau de santé générale du client. Dans ce cas, l'assureur ou la mutuelle peut demander au client de passer des examens médicaux, y compris une prise de sang, afin de mieux évaluer le risque couvert par l'assurance.


Une prise de sang est ainsi souvent demandée dans le cadre de l'obtention d'une assurance de prêt immobilier, afin de vérifier la véracité de certaines informations fournies dans le questionnaire de santé de l'emprunteur.


Elle peut également servir à déterminer le profil sanguin de l'emprunteur en mesurant différents éléments tels que le taux de triglycérides, de glycémie, de cholestérol, la présence d'hépatite C ou de VIH, le dosage d'acide urique, de la créatine, le taux de PSA et la teneur en protéine C réactive.


Ces analyses permettent donc à l'assureur de mieux évaluer les risques liés à l'octroi d'une assurance de prêt.


Est-il possible d’améliorer les résultats d’une prise de sang ?


Et bien...Oui ! Pour optimiser les résultats d'un examen sanguin, il est recommandé de prendre certaines précautions avant de le passer.


Par exemple, si vous devez effectuer un bilan sanguin portant sur le taux de cholestérol, vous devriez éviter de manger des aliments riches en graisses dans les jours qui précèdent l'analyse.

Vous devriez également éviter les endroits enfumés et augmenter votre consommation d'eau et de fruits avant l'examen sanguin.


En suivant ces conseils, vous pourrez obtenir des résultats plus précis et éviter que des anomalies ne soient constatées dans votre sang, ce qui pourrait avoir une influence sur l'octroi de certaines garanties d'assurance notamment pour un crédit.


A noter: les demandes de prise de sang par un assureur ou une mutuelle doivent respecter les principes de proportionnalité et de finalité.


Cela signifie qu'elles doivent être limitées aux seuls examens nécessaires à l'évaluation du risque couvert par l'assurance, et ne doivent pas être utilisées à d'autres fins.


Il est recommandé de lire attentivement les conditions de l'assurance avant de signer un contrat, afin de comprendre les éventuelles obligations liées à la santé qui pourraient être imposées par l'assureur ou la mutuelle.

Si vous avez des doutes ou des questions sur les demandes de prise de sang faites par un assureur ou une mutuelle, n'hésitez pas à vous rapprocher de l'ACPR, l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, qui peut vous aider à comprendre vos droits et obligations.


Quel est le remboursement d’une prise de sang à jeun ?


Le remboursement d'une prise de sang dépend de votre situation et de votre régime de sécurité sociale.


En France, les prises de sang sont généralement remboursées par la Sécurité sociale, mais le taux de remboursement peut varier selon le test que vous avez subi et votre régime de sécurité sociale.


Les taux de remboursement de l'Assurance maladie pour les prises de sang à jeun sont variables en fonction de la situation et de la nature de la prise de sang.


Si la prise de sang est effectuée pour un diagnostic ou une prévention, elle est généralement remboursée à hauteur de 60% selon le barème de remboursement. Si l'examen est réalisé par une sage-femme ou un médecin, le taux de remboursement peut être de 70%.


Pour les prises de sang effectuées dans le cadre d'une affection de longue durée, le taux de remboursement est de 100%. Les prises de sang effectuées dans le cadre d'une grossesse (examens réguliers obligatoires ou à partir du 6e mois) sont également généralement remboursées à 100%.


Abonnez-vous et téléchargez gratuitement notre guide de 25 pages sur les mutuelles

guide mutuelle.jpg
bottom of page